Comment renaître une 2ème fois pour de Vrai ???

2009 , c’était il y a longtemps.
Pas tant, il y a seulement 7 ans.
Presque jour pour jour.

C’était précisément le 12 Avril à 9h00.
Je me souviens même du jour, un Lundi.

Tout était prêt depuis 1 semaine. Chaque mot était pesé.
C’était court, concis, précis. Déterminé comme moi – enfin presque.
Le papier et les mots étaient posés : ils attendaient gentillement la date fatidique.

J-7, J-5, J-3 puis la veille.  La veille au soir.
Il y a des soirs comme ça, on s’en souvient toute sa VIE.

C’était un dimanche soir mais qui ne ressemblait pas vraiment aux autres dimanches soirs.

Vous savez qu’après ça, rien ne sera plus jamais pareil.
Vous savez que vous fermez le livre, vous savez que ce sera irréversible.

Une de ces soirées où vous refaîtes le film à l’envers.

18h00 : retour sur mes 6 ans d’étude pour décrocher mon titre d’ingénieur, mes épuisements d’aller-retour sur la route pour obtenir ce diplôme de cette école où « j’ai tant de chance d’étudier car les places sont chères »
18h07 : flash sur mon diplôme, fierté égotique
18h15 ; je revois le soulagement de mes parents me croyant sortie d’affaires et armée pour avoir une bonne situation dans la vie
18h27 : c’est le moment de mon 1er salaire dodu, ma 1ère fiche de paie. Je crois qu’elle va m’offrir la liberté – juste une illusion.
18h35 : image de la naissance de mon fils – mon plus beau cadeau
18h47 : 1er achat de maison, 1er crédit immobilier
18h55 : souvenir quand j’ai senti la perte de sens pointer son nez. La machine du quotidien avale les journées .
Gagner sa vie, y a plus le choix : 1 mari indépendant, 1 crédit à rembourser, 1 nounou à payer, des vacances à budgéter, la maison à rénover.
Pas le choix, mon salaire est indispensable
19h00 : j’arrête le vagabondage de mon esprit.
Non je ne veux pas douter.

La nuit est mouvementée. Les heures du réveil défilent alternant l’enthousiasme d’un avenir « so exciting » avec un scénario catastrophe où je m’imagine devoir revendre notre maison, ne pas pouvoir financer des études pour mon fils …

Jour J : 12 Avril 2009 8h00

Je prends l’enveloppe qui a patienté jusqu’à cett date. Mes mains sont moites.
Je m’étais répétée des dizaines de fois cette scène dans ma tête, mais elle ne ressemble en rien à ce que j’avais prévu : je ne suis  ni folle de joie, ni hyper sûre de moi.
Je pars de la maison.
J’arrive en bas des marches, je les monte une à une. Je pourrai encore les redessiner une à une, y compris l’avant-dernière avec son chewing gum vert collé dans l’angle.

Je pose mon enveloppe sur son bureau : mon Directeur ne sait pas. 
Je ressors et ferme la porte derrière moi. 
Maintenant, je sais :

  • que le mois prochain, je n’aurai pas ma fiche de paie
  • que mon salaire sera égal à 0
  • que j’ai une petite idée de ce que je veux faire mais que je ne sais absolument pas comment m’y prendre

Je sais surtout que maintenant c’est Moi avec Moi : je prends entièrement la responsabilité de ma vie. 

C’était le 12Avril 2009.
J’ai quitté mon job de Resp. Marketing à la SNCF après 10 ans jour pour jour de bons et loyaux services.
Ce jour là, j’ai décidé de vivre de mes talents, de ce pourquoi j’étais faîte.
Même avec le Trouillomètre à 0.
Je ne regrette rien , j’adore ma vie !

Et à part ma dose de courage, de quoi aurai-je bien pu avoir besoin pour me donner un gros coup de pouce dans ma nouvelle vie ?

Je crois que j’aurai aimé trouver ça.
Pour avoir confiance en ce que j’allais faire.
Pour savoir comment j’allais gagner mes premiers euros et …mieux dormir
Pour être sereine et savoir comment commencer concrétement mon nouveau Business Passion.

 

Vous avez apprécié cet article ?

Indiquez juste votre prénom et votre mail pour recevoir tout de suite et gratuitement "Les 7 questions exactes à vous poser pour ne plus subir votre job et votre quotidien "


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.