La cerise sur le Gâteau pour votre Business Passion ? Le détail en 9 points que les livres Marketing ne vous expliqueront jamais

Je reviens du cinéma et je bois un thé avec une amie de longue date autour de ma table basse. ET surprise …

Elle me pose cette question :
« Comment as-tu réussi à faire tourner le vent en ton avantage ? » 

Elle me connaît depuis longtemps : elle m’a vue démissionnée, elle m’a vue seule à bord du bateau contre vents et marées, elle a connu mes premières victoires et mes premières déceptions, elle m’a vue au creux de la vague.
Mais jamais, au grand jamais, elle ne m’a montrée l’ombre d’un doute sur sa croyance en ma réussite.

Et pourtant là, par cette question autour d’un goûter, elle était en train de m’avouer qu’elle n’en revenait pas de mon parcours et du saut de carpe que j’avais accompli. A demi-mot, elle était en train de me dire qu’elle avait pensé que « c’était pas gagné » (loin de là) et que personne n’aurait misé sur moi comme cheval gagnant à l’arrivée … Et sincèrement, je la comprends !

Alors qu’est-ce qui a fait qu’à un moment donné, j’ai obtenu ce que je voulais :
un Business que j’adore, où je peux travailler de n’importe où et que j’installe au cœur de ma Vie pour la servir (et non l’inverse) ?

Je dois bien reconnaître que j’ai marqué « un blanc » après sa question, car en fait je savais pas répondre.
Et j’ai trouvé génial de me mettre à regarder derrière moi et de me demander « qu’est-ce qui a fait que tu as transformé l’essai ? ».
Effectivement, il y a eu des formations, des ateliers, des séminaires, des techniques marketing mais ça n’aurait pas suffi dans les moments « bas ». Alors je me remémore les grands moments, la progression de ces 6 dernières années (on rigole même des « grands »moments de passage à vide …).

Voilà le fruit de ma réflexion et les 9 points qui ne sont pas expliqués dans les bouquins Marketing mais qui ont été les bases et les fondemmentaux de mon état d’esprit :

1

Je ne me suis pas engagée à « réussir », je me suis engagée à vouloir me sentir profondément bien tous les jours de ma vie sur des périodes de plus en plus longues. Je me suis engagée à ce que ma vie entière (amoureuse, financière et créatrice) se déroule bien tout le temps. Et quoiqu’il arrive.

Qu’est-ce que cela signifiait derrière ces mots ?
Cela siginifiait d’aller tout au fonds de soi, d’être responsable à 100% de tous les événements de ma vie (bons ou mauvais). Cela signifiait également de prendre un stétoscope et d’écouter les mensonges que je me racontais pour fuire mes responsabilités et accuser les autres de telle ou telle situation : c’est tellement plus facile d’être une pauvre victime…
Cela signifiait également accepter de prendre conscience sur quelles croyances j’avais installé mon mode fonctionnement et surtout le modifier si je voulais des résultats et une vie nouvelle !

2

Ensuite, tout au long de mon processus, j’ai appris à récupérer mon pouvoir intérieur dès que mon niveau émotionnel battait de l’aile et commençait à flancher : apprendre à vous concentrer sur votre puissance personnelle et la récupérer dès lors que les situations vous échappent. C’est quoi ce pouvoir intérieur? C’est votre « patron intérieur » et il n’est pas chez le voisin et il est au coeur de vos tripes ! C’est celui qui sait toujours quelle est la bonne direction mais pour cela il vous demande de prendre les manettes. Comment ? En sachant dire NON quand c’est nécessaire, poser vos limites quand vous ne vous respectez plus. Votre patron intérieur a besoin, pour fonctionner correctement, que vous ne succombiez pas au jugement des autres ou aux évenements extérieurs : vous devez apprendre à savoir remonter sur l’échelle des émotions pour diminuer les effets de ras de marrée et montagnes russes qui vous tirent vers le bas.

3

Me trouver Géniale quoiqu’il arrive. Me trouver Géniale dans tout ce que je fais d’imparfait. Et ce n’est pas une question d’ego ! C’est juste une question de nourrir la plus belle partie de nous-même qui avance dans sa mission. La « fausse modestie » n’a jamais aidé personne à avancer.  Même dans les situations tristes ou dans les « cafouillages », j’ai appris à toujours trouver un point où je me dis « bon eh, ben, le plan n’a pas totalement fonctionné, mais tu peux être fière de toi d’avoir osé faire ça, ça , ça et ça« . N’attendez de personne de la reconnaissance : offrez-vous votre propre reconnaissance, la 1ère personne qui a besoin d’être fière d’elle, c’est VOUS. J’écris toujours mon cahier de succès tous les soirs, et quand je sens que je veux le bouder, je sais que c’est justement là où j’en ai le plus besoin !

4

Rire, m’amuser. Je suis persuadée que c’est le meilleur outil quand vous avez besoin de débrancher votre concierge qui vous fait peur et vous monte des histoires à  n’en plus finir pour vous empêcher d’avancer et vous mettre tout rikiki dans votre coquille ! Dans mes « traversées de désert », ma fameuse amie (me voyant parfois au bout du rouleau) m’envoyait une petite vidéo you tube d’1mn avec une énorme boutade ou carricature, c’était devenu entre nous un code « non dit » qui me permettait de rigoler un bon coup et de mettre beaucoup plus de légereté dans ma vie. Un petit rien qui a beaucoup compté !

5

Ne pas vendre mon Âme au Diable : essentiel. Je suis toujours restée moi-même avec mon franc parler et mes convictions hors norme à l’inverse de la majorité. Je n’ai jamais négocié un centime de ma singularité aussi bien dans mon Business que dans ma vie perso : que Nenni !

Même lorsque j’étais convoquée par le gestionnaire de carrière de la SNCF qui m’expliquait que si je ne rentrais pas plus dans le moule, ma carrière ne progresserait jamais dans l’entreprise. Effectivement, il avait raison : elle n’a jamais progressé, j’ai fait mieux ailleurs, sans rentrer dans le moule.

6

Ayant suffisamment laissé les diplômes, les profs et mes patrons m’appropriaient la valeur de moi-même, j’ai décidé d’auto-proclamer ma légitimité à être extra-ordinaire et faire tout ce qu’il fallait pour être experte dans ma mission et dans mes passions. Il ne s’agit pas d’être narcissique ou orgueilleux, il s’agit de prendre votre place où vou sdevez être, au lieu d’attendre qu’un siège se libère… sinon vous pouvez attendre lonbgtemps, très longtemps !7

Quoiqu’il arrive : mettre en place des actions qui me rapprochent du sens de ma Vie et du Nec Plus Ultra que je veux vivre. Avancer , avancer, ne pas regarder derrière, ne pas se juger, ne pas se critiquer et continuer mais toujours commencer et rendre concret par la plus petite des actions. Vous voulez faire pousser des salades sur la lune, devenir un jardinier de l’espace ? Visitez la NASA, procurez-vous une combinaison de cosmonaute, apprenez l’espace, faîtes ce que vous voulez mais dirigez-vous avec  des actes concrets vers votre destination ! Et laissez au placard les blablas et les alibis du style « j’ai pas d’argent », « c’est pas possible », « que va penser Pierre Paul ou JAcques… »,  » je ne suis pas cosmonaute » !!!!

8

Croire en 7 Dimanches par semaine, c’est déjà ne pas penser comme la majorité (en tout cas pas comme la majorité des Occidentaux). Les autres auront toujours peur pour vous. Surtout que vous puissiez réussir ce qu’ils aimeraient tant mais qu’ils n’osent pas rendre possible.
Mettez des crabes dans un seau : si un seul souhaite passer par dessus, les autres le font toujours retomber au fonds du seau. S’il est tout seul, il réussit à passer par dessus. Ne jugez pas les autres, et mettez votre focus et votre joie sur ce que vous voulez vraiment.

9

Enfin, pour moi l’ingrédient insidpensable sur mon chemin a toujours été l’Amour  que j’ai mis dans la relation à l’autre sans promettre de résultat. Tenir ma promesse de la valeur maximum de ce que je peux apporter, donner dans la justesse et servir avec le coeur !

 

Vous avez apprécié cet article ?

Indiquez juste votre prénom et votre mail pour recevoir tout de suite et gratuitement "Les 7 questions exactes à vous poser pour ne plus subir votre job et votre quotidien "


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.