Se remettre en selle après une chute (et mieux repartir)

Avez-vous arrêté de voir la lumière au bout du tunnel ?
OK.

C’est arrivé – A TOUS – sans exception .
Y compris aux plus grands leaders. Aux plus grandes réussites.
Ca fait partie de la face cachée de l’iceberg avant la réussite au grand jour.
Les moments de désespoir, où l’on est à terre sans solution, dégouté et éreinté.
La sensation d’être un entrepreneur dans la « loose »

Pas si grave qu’il n’y paraît.

Vous en avez ras le bol, vous avez encaissé une montagne de To Do List et pas de résultat.

Et c’est bien là le problème – enfin , les 2 problèmes …
1-/ « Faire tout pour avoir des résultats »
2-/ « ne plus y croire, et rester à terre »

Pourtant, je suis la 1ère à dire que vous pouvez vivre du Business qui vous passionne et qu’il est tout à fait normal d’en cueillir des belles rentrées.
Et pour cela,  bien évidemment, vous décidez de vous mettre en action.

Jusque là, ça va encore.

Là où ça se corce, c’est quand l’argent ne pointe pas le bout de son nez.
Vous décidez de faire plus, encore plus et toujours plus.

Pour terminer en apothéose, comme dans un dessin animé Tex Avery, les 4 fers en l’air.
Pas de résultat – Pas de joie – Fini l’entrain et l’enthousiasme – donc vous arrêtez tout…
Donc encore moins de résultat

C’est là le HIC.
C’est à ce moment là où tout peut chavirer.

Je dirai mieux :
c’est à ce moment là  où vous devez vous mettre un bon coup de pied aux fesses.
MAIS pas pour en faire PLUS.
NON
Pour en faire MOINS et cultiver la FOI.

Dans ces moments de confusion et de « désespoir », la SEULE chose qui doit vous préocupper est de regrimper sur l’échelle des émotions pour éprouver un peu plus de légéreté et de soulagement.
Réorienter votre boussole vers plus de joie, plus de plaisir. Ca doit être votre seul et unique objectif :

« comment puis-je mettre plus de plaisir dans mon projet ? dans mon business ? »
« qu’est-ce qui ferait que je reprendrai goût à l’aventure ? »

Vos rentrées et votre chiffre d’affaires ne dépendent pas du nombre d’actions que vous allez faire mais de la qualité émotionnelle avec laquelle vous choisissez de les réaliser.

Et ensuite ?

Très simple (j’ai pas dit facile) :
1- Développez votre état d’esprit, et entraînez votre esprit à vouloir retrouver cette vibration dès que vous êtes happé vers le bas. Entraînez-vous à être déterminé à vouloir vous sentir bien et détendu avec le plus de constance possible.
Ancrez en vous cette habitude de pivot. Remontez le plus vite possible à cheval quand vous êtes à terre, c’est une discipline, ça s’entraîne.
2- Choisissez, enlevez, et supprimez 90% de votre activité : soyez hyper spécifique et concentrez-vous sur votre nectar. Sur les 100% de votre activité, quelles sont les 10% où vous êtes extra, au Top? Concentrez-vous à offrir ces 10% et rien d’autre. Votre cerveau sera soulagé et vous saurez excatement quoi offrir et sur quoi vous concentrez.
10% pas plus. Vous êtes patissier ? Devenez l’expert du glaçage des éclairs au café !
3- Optez pour une intention sympa et atteignable : ne cherchez pas à passer  de 0 à 5000 euros, ou de 3 à 20 clients. C’est toujours plus facile de faire un petit pas et d’en savourer le succès que de vouloir avaler une montagne qui reste indigeste

Vibrez votre Génie – Spécifiez votre expertise –
Avancez  avec constance et détermintaion –
& Récoltez vos rentrées

 

 

Vous avez apprécié cet article ?

Indiquez juste votre prénom et votre mail pour recevoir tout de suite et gratuitement "Les 7 questions exactes à vous poser pour ne plus subir votre job et votre quotidien "


Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.